Les élections présidentielles … Acte 1

5/5 - (1 vote)

Le premier acte de la tragédie-comédie des élections présidentielles vient de s’achever. Cela a été une surprise pour tout le monde. Les premiers surpris et qui sont à mettre au piquet comme mauvais élèves à l’école, ce sont les sondeurs des sondages. Ils ne se sont jamais autant trompés en essayant de nous tromper.

Les grands démocrates qui nous gouvernent et qui gouvernent l’information, croyaient avoir trouvé le candidat idéal pour représenter le courant de rejet du système : ils avaient bien choisi puisque Eric Zemmour a très bien joué son rôle de « fasciste » aux petits pieds. Aussi les médias qui gouvernent lui ont ouvert toutes les portes de la radio et de la télévision, on ne parlait que de lui : « il osait dire tout haut ce que pensaient les français » ; il avait en plus la chance d’être juif… Evidemment il a fait son cinéma pour lequel il était désigné et pendant des semaines dans les sondages, Eric Zemmour et Marine Le Pen se sont suivis de près… On respirait dans tous les milieux bien-pensants (et qui pensent si mal), on avait trouvé le personnage qui allait abattre la Le Pen… L’affaire était bien montée puisque le noble Monsieur De Villiers soutenait Zemmour ainsi que Collard un transfuge du clan Le Pen. Quand on a ouvert la radio à 20 heures, cela été la stupeur… La première chose à faire était d’envoyer les sondeurs à la pêche.

L’affaire avait été bien montée car s’il n’y avait pas eu Zemmour, Marine Le Pen serait arrivée avant Monsieur Macron parce que 23 + 7 = 30.
Ils auront tout essayé contre ce courant national et ils pensaient avoir trouvé mieux que Mégret et ses compagnons polytechniciens. Ce qu’ils ont perdu de vue c’est que la France est un vieux pays qui a ses vieilles traditions et qui réagit lentement et sûrement… C’est-à-dire le pays réel.

Cette élection a permis de constater que les vieux partis ringards, communiste, socialiste et écolo réunis, ne représentent plus rien et que leur maigre électorat s’est regroupé derrière Monsieur Mélenchon qui n’a ni structure politique avec lui ni de véritable idée sur l’avenir de la France. Effectivement ce dernier a fait 22%, toute la « mafia » de gauche marxiste anarchiste et communisante s’est regroupée derrière ce nouveau pantin qui n’aura jamais les appuis des milieux financiers comme les a eus son concurrent Monsieur Macron. Versons une larme sur Dupont Aignan qui devrait tout de suite retourner à la pêche dans son département…

Revenons à cette phrase prononcée il y a maintenant plus de 20 ans par Jean-Marie Le Pen : « nous seront un jour le seul parti politique français dans notre pays ! ». C’est ce qui se passe aujourd’hui car en effet le RN a des structures, tient des mairies, et a des militants. Le deuxième acte va être surprenant car les camarades du Parti Républicain, du PS, des écolos, des communistes, vont vouloir une revanche et eux ils ont une structure nationale…Tout cela va se faire au couteau et au détriment du peuple pour les législatives et ces vieux partis dépassés vont tenter d’avoir leur revanche… Soyons sûrs d’ores et déjà que Monsieur Macron va avoir beaucoup de difficultés avec cette nouvelle assemblée nationale.

Et assis dans mon fauteuil je souris, en pensant que c’est la fin d’un système et que nous avons heureusement une autre solution : c’est amener le prince Jean à Reims pour y être sacré… Ainsi la France sera sauvée !

Jean-Pierre Hollender

Laisser un commentaire

Related Post